Le domaine

UNE MAISON FAMILIALE

Nous exploitons aujourd’hui près de 14 hectares de vignes sur cinq communes différentes de la Côte de Beaune.

„Grâce à la richesse des terroirs nous produisons 14 appellations.“ Agnès Rollin

C'est à Pernand-Vergelesses au sein même de la maison familiale que nous vinifions nos vins. Grâce à la richesse des terroirs qui nous entourent nous produisons 14 appellations différentes. Nous réalisons avec notre propre équipe tous les travaux, depuis la plantation de la vigne jusqu'à la commercialisation de nos vins.

UNE AVENTURE

Notre domaine se transmet de père en fils depuis maintenant quatre générations.

Raymond Rollin, était ouvrier vigneron dans une autre exploitation du village, comme l’était déjà son père avant lui. Malgré ses modestes revenus, il parvint à acquérir au fil des années plusieurs parcelles qu’il cultivait alors en dehors de son travail (notamment la parcelle de Pernand Vergelesses 1er cru Ile des Vergelesses qui nous est si chère aujourd’hui).

Maurice, son fils, décida lui de se mettre à son propre compte dès 1955. C’est lui qui commença à commercialiser une partie de la production en bouteille. Il avait un grand sens du partage, de l’accueil et de l’échange. Épaulé par Christiane son épouse, ils conquirent très vite ce qui représente encore aujourd’hui la base de notre clientèle. Dans le même temps, ils entreprirent d’exploiter d’autres parcelles en location et s’efforcèrent d’acquérir de nouvelles terres.

„Prendre soin de conserver et de transmettre le savoir faire“ Rémi Rollin

En 1976, il fût rejoint par son fils, Rémi. Ensemble, ils plantèrent ces terres pour porter la superficie du domaine à près de 10 hectares au début des années 1980. Ils entreprirent ensuite la construction des locaux nécessaires à cette croissance. Puis avec Agnès, son épouse, ils développèrent rapidement la vente en bouteille en France mais également à l’étranger. Ainsi, depuis le milieu des années 1990, toute la production est embouteillée et commercialisée sous notre étiquette. Ils ont toujours eu le besoin de faire progresser la qualité de la production, tout en prenant soin de conserver et transmettre leur savoir faire.

Simon, leur fils, s’est lancé à leurs côtés en 2003 rejoint par son épouse Caroline en 2009. Ils ont à cœur de pérenniser cette entreprise en préservant l’essentiel de son outil de travail qu’est la vigne.